Contact
Email
Partenariat
Annuaire gratuit Référencement
Vente en ligne
Achat tableaux peintures
Découverte
Expositions Médias Bio
Voyager
Série Afrique
Série Paysage
Frémir
Jack the Ripper
Roswell
Rire
Ali Baba
Vache folle
Techniques
Aquarelles
Encres
Mythes
Vénus
Saint georges
Séries
Restaurants
Rats
peinture

Edvard Munch

Biographie Edvard Munch




Edvard Munch
Edvard Munch - 12 mars 1912 - Auteur : Anders Beer Wilse

"Je ne peindrai plus d’intérieurs et les gens en train de lire, et les femmes à leur tricot. Je peindrai des êtres qui respirent, sentent, souffrent et aiment." Edvard Munch

L'artiste peintre et graveur norvégien Edvard Munch naît le 12 décembre 1863 à Loten. Il décède le 23 janvier 1944.

En 1864, la famille Munch s’installe dans la capitale Christiania, qui deviendra Oslo en 1925. En 1868, sa mère Laura Cathrine décède à l’âge de trente ans d’une hémorragie pulmonaire provoquée par la tuberculose. Edvard n’a que 5 ans. Sa tante Karen Bjølstad accepte d’élever les enfants de sa soeur. Très vite elle repère les dispositions d’Edvard pour le dessin. Étant elle même peintre amateur, elle l’encourage.

En 1877, à l’âge de 15 ans, Sophie sa soeur aînée décède également de la tuberculose. Son cadet de seulement un an, Edvard exprimera le traumatisme de cette perte par sa nombreuse production autour du thème de l’enfant malade.

En 1879, Edvard Munch est inscrit par son père à l’École Technique de Christiania pour devenir ingénieur. En 1880, il décide de devenir peintre. "Je quitte l’école d’architecture. J’ai décidé d’être peintre". En 1881, il entre à l’école royale de dessin de Christiania.

De 1882 à 1883, avec six autres jeunes artistes, Edvard Munch loue un atelier. Son travail est dirigé par Christian Krohg qui est à la fois peintre naturaliste et écrivain influent. Celui-ci lui fait rencontrer le beau frère de Gauguin, Frits Thaulow, dont Edvard suivra les cours dans un atelier en plein air.

En 1885, grâce au soutien de Frits Thaulow, Edvard Munch obtient une bourse lui permettant un premier séjour de trois semaines à Paris. Il y découvre avec passion Manet et le travail des artistes impressionnistes. A son retour en Norvège, il commence l’élaboration de son tableau L’enfant malade. Il se met également à fréquenter la bohème de Christiania. Sous l’influence de ce groupe à mouvance anarchiste et surtout de leur chef de file Hans Jaeger, il s’émancipe de plus en plus. Au début de l’été, il démarre une relation adultère avec Milly Thaulow (qui est l’épouse d’un capitaine). Il découvre les affres de la jalousie ce qui lui provoque des crises hallucinatoires.

En 1886, Edvard Munch participe à l’exposition d’Oslo où quatre de ses toiles exposées, dont L’enfant malade, provoquent l’indignation. En 1888, la liaison d’Edvard Munch et de Milly Thaulow prend fin. En 1889, il reçoit une seconde bourse pour se rendre à Paris. Il séjourne à Neuilly et à Saint-Cloud où il apprend le décès de son père. Atterré par cette triste nouvelle, il peint Nuit à Saint-Cloud dans laquelle il exprime son sentiment de solitude et de souffrance. Il découvre également les oeuvres de Van Gogh et Gauguin.

Munch
Edvard Munch - 20 novembre 1933 - Auteur : Anders Beer Wilse

En 1890, il reçoit une troisième bourse d’État. En dépit d’une situation financière difficile, il séjourne à Copenhague, Hambourg puis à Nice où il peint Le cri. En 1892, L’Union des artistes berlinois, l’invite à exposer : cinquante cinq de ses tableaux sont présentés dans les locaux de l’Architentekhaus à Berlin. Au bout d’une semaine, l’exposition est obligée de fermer ses portes. Les oeuvres de Munch font scandale dans la presse et lui apportent une reconnaissance artistique à travers l’Allemagne.

En 1893, il intègre un groupe d’intellectuels émigrés avec lesquels il fréquente assidument le bar Petit cochon noir à Berlin. Parmi eux, on peut compter le couple Przybyszewski-Dagny Juel (représentés dans l’oeuvre Jalousie), l’historien d’art Julius Meier- Graefe mais également Strindberg, dramaturge norvégien. En 1894, Edvard Munch se rend à Paris et découvre les techniques de la lithographie et de l’eau-forte. En 1895, il apprend le décès de son frère Andréas. En 1896, dans l’atelier d’Auguste Clot, il met en place ses premières lithographies en couleur ainsi que ses premières gravures sur bois. Quelques mois après son apprentissage, il innovera en créant la gravure sur bois « en puzzle ».



En 1898, sa soeur Laura est internée pour cause de schizophrénie. La même année, il démarre une relation avec Tulla Larsen, fille d’un riche négociant en vins. En 1902, Edvard Munch expose les vingt-deux tableaux formant La frise de la vie à Berlin. Après quatre années tumultueuses, sa relation avec Tulla Larsen s’achève. Tulla menace de mettre fin à ses jours avec une arme à feu. Edvard Munch tente de s’emparer de l’arme pour l’en empêcher. Le coup part. Il perd une phalange à sa main droite. Il ne reverra plus jamais Tulla Larsen.

En 1903, il entame une relation avec la violoniste Eva Mudocci, elle même en couple avec la pianiste Bella Edwards. Cette relation ne dure que quelques mois.

En 1908-1909, sur son initiative personnelle, il séjourne six mois dans la clinique du docteur Jacobson pour soigner ses problèmes de dépression et d’alcoolisme. Il demande à être traité par électrothérapie. Durant ce séjour, le titre de chevalier de l’ordre royal de saint-Olav lui est décerné. Elle marque la reconnaissance de son travail artistique par son pays.

Munch peintre
Edvard Munch - 15 novembre 1921 - Auteur : Anders Beer Wilse

En 1909, après une halte chez son ami le docteur Max Linde, il rentre en Norvège et s’installe à Kragerø. Il y peint surtout des portraits et des paysages.

En 1916, il achète une maison et se fait construire un atelier à Ekely près d’Oslo.

En 1930, il est victime d’une hémorragie du vitré et risque la cécité de l’oeil droit. En 1933, il est à nouveau récompensé cette fois par la remise de la Grand-Croix de l’Ordre royal de Saint-Olaf. En 1937, en tant qu’artiste moderne, quatre vingt deux de ses oeuvres sont présentées à l’exposition « art dégénéré » mise en place par le gouvernement nazi. Le 9 avril 1940, la Norvège est envahie par les troupes allemandes. Dans la crainte que les nazis ne s’emparent d’Ekely, Edvard Munch rédige son testament et lègue l’ensemble des oeuvres en sa possession à la ville d’Oslo.

Le 19 décembre 1944, les résistants font sauter le quai Filipstad à Oslo. La déflagration souffle les vitres de la maison d’Edvard Munch à Ekely. Il sort dans son jardin et marche de long en large. Déjà affaibli par une bronchite, il prend froid et ne se rétablit pas. Le 23 janvier Edvard Munch meurt dans sa maison d’Ekely. La ville d’Oslo hérite des oeuvres en sa possession : plus de mille peintures, quinze milles eaux-fortes, lithographies et gravures sur bois, quatre mille cinq cents aquarelles et dessins ainsi que six sculptures.

Munch est considéré comme un des pionniers de l’expressionnisme et a eu une grande influence sur le développement de la peinture contemporaine. Longtemps condamné et incompris, il est maintenant reconnu comme le plus grand artiste de l’Europe du Nord. Ses oeuvres réalisées à la fin du 19ème siècle telles Le Cri, La Madone, Le Vampire, La Jalousie et Le Baiser, sont devenues des icônes et font partie des peintures les plus célèbres au monde.

"Au-dessus du fjord bleu noir pendaient des nuages rouges comme du sang et comme des langues de feu. Mes amis s’éloignaient et, seul, tremblant d’angoisse, je pris conscience du grand cri infini de la nature." Edvard Munch



Expositions Edvard Munch (sélection)




  • 2013 : Edvard Munch – Les estampes 1894–1944 - Kunsthaus Zurich

  • 2012 : Edvard Munch - Tate Modern, Londres

  • 2011 : Edvard Munch - Peintures, estampes du Bergen Kunstmuseum - Musée des Beaux-Arts de Caen

  • 2011 : Edvard Munch - Centre Pompidou, Paris

  • 2010 : Edvard Munch - Kunsthal Rotterdam

  • 2010 : Edvard Munch - Pinacothèque de Paris

  • 2009 : Fauves et Expressionnistes. De Van Dongen à Otto Dix. Chefs-d’oeuvre du musée Von der Heydt - Musée Marmottan Monet, Paris



    Citations Edvard Munch




    "Je ne peins pas ce que je vois mais ce que j'ai vu. Je peins et je pense dans le présent. Je vis dans le passé et le futur."

    "J'étais déjà un être malade en venant au monde. La neige froide recouvre mes racines. Le vent glacial a empêché mon arbre généalogique de croître. Le soleil brûlant de la vie ne brille pas sur cette jeune feuille verte. Ainsi l'arbre de ma vie était maudit dès le départ. Ce que je compris très tôt. C'est ainsi que mon seul espoir est devenu un escalier étroit, un escalier solitaire, qui finalement pourrait m'offrir une ouverture lumineuse sur la vie."

    "J'ai reçu en héritage deux des plus terribles ennemis de l'humanité - la tuberculose et la maladie mentale - la maladie, la folie et la mort étaient les anges noirs qui se sont penchés sur mon berceau."

    "Ce combat entre l'homme et la femme que l'on appelle l'amour."

    "Je n'ai jamais aimé. J'ai ressenti l'amour qui déplace les montagnes et transforme les êtres - l'amour qui déchire, fait chavirer le coeur et boire le sang. Mais je n'ai pas pu dire à quelqu'un - femme, c'est toi, je t'aime. Tu es tout pour moi."

    "Je marchais sur la route avec deux amis - le soleil se couchait - je sentis comme une bouffée de mélancolie - Le ciel devint soudain rouge sang. Je m'arrêtai et m'adossai épuisé à mort contre une barrière - je vis les nuages flamboyant comme du sang et une épée, la mer et la ville d'un noir bleuté. Mes amis poursuivirent leur chemin, je restai là frissonnant d'angoisse, et je sentis comme un grand et interminable cri traversant la nature."



  • montres molles
    peinture aquarelle
    Galerie d'art contemporain
    Peintures, sculptures et objets d'art