Contact
Email
Livre d'or
Partenariat
Annuaire gratuit Référencement
Vente en ligne
Achat tableaux peintures
Découverte
Expositions Médias Bio
Voyager
Série Afrique
Série Paysage
Frémir
Jack the Ripper
Roswell
Rire
Ali Baba
Vache folle
Techniques
Aquarelles
Encres
Mythes
Vénus
Saint georges
Séries
Restaurants
Rats
peinture

Félix Vallotton

Le feu sous la glace

Grand Palais, Paris

Exposition du 2 octobre 2013 au 20 janvier 2014




exposition Vallotton Paris 2013
Félix Vallotton, autoportrait

Une exposition consacrée à Félix Vallotton se déroule en 2013 au Grand Palais de Paris.

L'artiste Félix Vallotton naît le 28 décembre 1865 à Lausanne. Il décède à Paris le 29 décembre 1925. A partir de 1899, le graveur cède le pas au peintre, qui laissera plus de 1700 tableaux à sa mort.

Félix Vallotton est un artiste unique qui, bien que proche des nabis, garde sa vie durant un style à la fois très personnel et résolument moderne. Il adopte ainsi des cadrages audacieux et des perspectives aplaties empruntées aux estampes japonaises et à la photographie.

Reconnaissables entre toutes, les toiles de Félix Vallotton se distinguent par des couleurs raffinées et un dessin précis découpant la forme qu'il met également au service de la gravure. Travailleur acharné, il s'essaie à tous les genres : portrait, nu, paysage, nature morte et même peinture d'histoire.

A cheval sur deux siècles, sur deux cultures, Félix Vallotton s'est formé à Paris, à la fameuse Académie Julian, berceau de nombreux artistes post-impressionnistes et nabis. A moins de trente ans, il se taille une renommée internationale grâce à ses gravures sur bois, petites images noir et blanc d'une ironie souvent féroce. Avant de conquérir le monde, elles font sensation au sein de l'avant-garde parisienne, valant à Vallotton son admission dans le groupe des Nabis et l'amitié de ses principaux représentants.

exposition Félix Vallotton Paris
Félix Vallotton, La Loge de théâtre, le monsieur et la dame, 1909, huile sur toile, 46 x 38 cm, © collection particulière

La rétrospective Félix Vallotton revisite la production de l'artiste sous un angle inédit. Dans chacune des sections de l'exposition, les oeuvres sont regroupées par affinité avec le propos plutôt que par genre ou ordre chronologique. Cette lecture transversale met en lumière la progression opiniâtre du peintre vers l'édification pas à pas d'un mode d'expression résolument personnel et moderne, mais se réclamant de la tradition séculaire de l'art. Dans cette perspective, l'exposition présente au public non seulement les chefs-d'oeuvre les plus connus de Vallotton, mais aussi des tableaux rarement ou même jamais exposés auparavant. Elle le doit à la richesse de la collection du musée d'Orsay mais aussi aux prêts exceptionnels consentis par les musées suisses, à la générosité des principaux musées américains et européens, ainsi qu'à celle de nombreux collectionneurs privés, grâce à l'entremise de la Fondation Félix Vallotton, à Lausanne.

Il s'agit de la première rétrospective consacrée à l'artiste par un musée national parisien depuis près d'un demi-siècle, puisque la dernière, à cet échelon, a eu lieu au Musée national d'art moderne en 1966. Dans l'intervalle Paris a hébergé une rétrospective présentée en 1979 au Petit Palais et une exposition monographique, de nus uniquement, au musée Maillol en 1997. En France, la dernière exposition remonte à 2001. Elle s'est tenue au musée des beaux-arts de Lyon et au musée Cantini, à Marseille, sous le titre "Le très singulier Vallotton".



arts plastiques contemporains
homme invisible
Galerie d'art contemporain
Peintures, sculptures et objets d'art