Contact
Email
Livre d'or
Partenariat
Annuaire gratuit Référencement
Vente en ligne
Achat tableaux peintures
Découverte
Expositions Médias Bio
Voyager
Série Afrique
Série Paysage
Frémir
Jack the Ripper
Roswell
Rire
Ali Baba
Vache folle
Techniques
Aquarelles
Encres
Mythes
Vénus
Saint georges
Séries
Restaurants
Rats
peinture

Eclats de photographie

Bry-sur-Marne et Louis Daguerre




Louis Daguerre
Louis Daguerre par Jean-Baptiste Sabatier-Blot

Louis Daguerre et Bry-sur-Marne
Article de référence : Exposition Eclats de photographie, Bry-sur-Marne

Louis-Jacques-Mandé Daguerre quitte Paris et s’installe à Bry-sur-Marne en 1839. Il y achète une vaste propriété située face à l’église paroissiale Saint-Gervais – Saint-Protais. Louis Daguerre y demeurera jusqu’à son décès.

Peintre, décorateur de théâtre réputé, coinventeur de la photographie, inventeur du procédé photographique qui porte son nom et inventeur des dioramas, c’est à Bry que Louis Daguerre dont la gloire ne cesse de grandir, va poursuivre ses travaux et ses recherches. C’est dans sa nouvelle propriété qu’il continue à correspondre avec les plus éminentes sociétés savantes et avec les chefs de gouvernement des plus grandes nations. Louis Daguerre y reçoit les sommités scientifiques et les journalistes venus de tous les pays.

Il est vrai que l’invention de la photographie a eu, dans le monde entier, un retentissement extraordinaire !

Et pourtant, Louis Daguerre reste simple et s’intègre avec facilité à la population locale. Il a la réputation d’être un homme accessible et chaleureux. Le maire, Armand-Louis Mentienne, la châtelaine Geneviève de Rigny deviennent vite ses amis. Mais Louis Daguerre va également vers les cultivateurs du village et s’intéresse à leurs travaux. Il s’attarde souvent pour bavarder.

Louis Daguerre fait réaliser, dans le parc de sa propriété quelques changements, modifiant le site par des vallonnements légers et édifiant une tour d’où il observe les étoiles. C’est de là qu’il photographie le village. Il a son laboratoire où il recherche de nouveaux révélateurs, de nouveaux effets et où il poursuit son travail sur la lumière.

En 1842, la réalisation d’un nouveau diorama lui est demandée pour l’église. Six mois lui seront nécessaires pour terminer ce tableau monumental représentant le choeur d’une cathédrale gothique peint sur une toile translucide. C’est, au monde, l’unique diorama peint par Daguerre encore conservé de nos jours. Placé devant ce trompe-l’oeil aux dimensions impressionnantes et grâce aux saisissants effets de profondeur et de perspectives augmentés par un continuel jeu d’ombres et de lumières, le spectateur avait la sensation de se trouver à l’intérieur d’une cathédrale et dans un véritable espace en trois dimensions. La toile était vivante et l’illusion de vérité était totale. A cet égard, Louis Daguerre, le magicien de l’image, est considéré comme l’un des précurseurs de la 3D.

En 1843, Louis Daguerre devient conseiller municipal. Cinq ans plus tard, lors des événements révolutionnaires de 1848, il propose pour occuper les ouvriers de la commune, de réaliser un diorama naturel dans le parc du château de Bry. Avec le concours des habitants, il mènera à bien ce vaste projet.

Louis Daguerre meurt à Bry en 1851 à l’âge de 63 ans. Il est inhumé dans le cimetière de la commune et en 1897, un monument est élevé en son honneur grâce à une souscription internationale.

Mais à Bry, le passé rejoint le présent. La ville enregistre dès 1975 l’implantation du plus grand complexe audiovisuel français : l’Institut National de l’Audiovisuel (pour les images d’archives) et la Société Française de Production (pour les décors et tournages de films).

Une première exposition, "Hommage à Daguerre" se déroule en 1976 à l’occasion de la célébration du 125e anniversaire de sa mort. Une deuxième exposition intitulée "Louis Daguerre le magicien de l’image" est organisée en 2001 pour le 150e anniversaire. Elle permet de découvrir les peintures et les daguerréotypes réalisés par Louis Daguerre. En 2009, c’est sous le titre "Héritages de Daguerre" que la ville de Bry et son musée présentent des daguerréotypes contemporains réalisés par plus de 40 photographes de toutes nationalités. En 2011, l'exposition "Eclats de Photographie" est donc la quatrième manifestation photographique organisée par la ville de Bry-sur-Marne en relation avec l’oeuvre et la mémoire de Louis Daguerre.

Outre l’organisation de ces manifestations et l’acquisition de nouvelles pièces destinées à compléter les collections de son musée, la commune de Bry s’est engagée dans la restauration du diorama qui retrouvera bientôt sa place d’origine dans l’église, elle aussi rénovée.

Enfin, et dans le but d’y créer un musée, un centre de ressources et de construire un théâtrediorama dans l’esprit du génial "magicien de l’image", la commune vient également d’acquérir la propriété dans laquelle Louis Daguerre s’installa en 1839.



montres molles
peinture aquarelle
Galerie d'art contemporain
Peintures, sculptures et objets d'art