Contact
Email
Livre d'or
Partenariat
Annuaire gratuit Référencement
Vente en ligne
Achat tableaux peintures
Découverte
Expositions Médias Bio
Voyager
Série Afrique
Série Paysage
Frémir
Jack the Ripper
Roswell
Rire
Ali Baba
Vache folle
Techniques
Aquarelles
Encres
Mythes
Vénus
Saint georges
Séries
Restaurants
Rats
peinture

Daniel Spoerri

Biographie Daniel Spoerri




"Chaque tableau que je colle, c’est le reflet d’un nombre incroyable d’actions et de réactions voulues, irréfléchies ou hasardeuses. Ce verre sale, ce vieux réveil, ce clou rouillé, pourquoi sont-ils là ? Ce qui me provoque, ce n’est pas le réalisme de l’objet, c’est sa mise en doute." Daniel Spoerri

Daniel Spoerri
Daniel spoerri - Exposition Museum Ludwig, Koblenz, 2009 - Auteur : Warburg, 2009

L'artiste suisse d'origine roumaine Daniel Spoerri, de son vrai nom Daniel Isaak Feinstein, naît à Galati en Roumanie le 27 mars 1930. Il est tour à tour danseur à l'opéra de Berne, metteur en scène, décorateur, mime et acteur de théâtre.

Daniel Spoerri grandit en Suisse, où il rencontre Jean Tinguely, et devient danseur à l’Opéra de Berne de 1954 à 1957. Il se consacre à la mise en scène et au décor de théâtre.

Arrivé à Paris en 1959, Daniel Spoerri crée des "tableaux-pièges" : il colle des objets quotidiens amassés dans sa chambre d'hôtel sur des planches. Il rejoint ensuite le groupe des nouveaux réalistes.

Daniel Spoerri dévoile la beauté des objets et assemble les pièces qui pourraient avoir un passé commun. Leur assemblage semble une petite opération, mais là réside tout l’art. D’abord la recherche, puis le tri des objets trouvés qui ont une histoire commune et pour finir l’assemblage des pièces de la façon la plus réussie.

Daniel Spoerri
Portrait de Daniel Spoerri - Image tirée d'une vidéo pour l'Encyclopédie audiovisuelle de l'art contemporain - Auteur : Pantalaskas, 1995

Il fixe l’instant d’une composition due au hasard à l’aide d’objets de rebuts, surtout des reliefs de repas, collés sur des supports comme des caisses ou des planches et accrochés au mur tels des tableaux.

En 1963, Spoerri développe les Détrompes-l’oeil, chromos de tableaux sur lesquels sont collés des objets qui mettent en cause et banalisent la chose qu’ils représentent. Avec Robert Filliou, Daniel Spoerri propose en 1964 les Pièges à mots, montages visuels à partir d’expressions toutes faites. Initiateur du "eat art", il ouvre en 1968 un restaurant à Düsseldorf.

Il exploite par la suite le caractère magique de l’objet trouvé, réalisant des assemblages où se mêlent crânes d’animaux, instruments orthopédiques, hachoirs à viande, qui deviennent les idoles d’un art primitif inventé, se moquant des croyances et des conventions artistiques. Sur ce principe, il conçoit les Corps en morceaux au château de Oiron en 1993, parodie de trophées composées d’éléments d’armures, prothèses, masques africains, têtes de chevaux de bois... Spoerri ouvre une fondation en Toscane en 1997 qui présente un parc de sculptures.

"Je ne suis pas opposé aux créations individuelles, mais l’art ne m’intéresse que s’il contient une leçon visuelle. Je ne me soucie pas que ce soit une création individuelle ou non. La frontière entre les deux est difficile à tracer." Daniel Spoerri



Expositions Daniel Spoerri (sélection)




  • 2003 : County Hall Gallery à Londres



    Vidéo Daniel Spoerri





    Daniel Spoerri par vodeo




    Site officiel Daniel Spoerri




  • DanielSpoerri.org



  • montres molles
    peinture aquarelle
    Galerie d'art contemporain
    Peintures, sculptures et objets d'art