Contact
Email
Livre d'or
Partenariat
Annuaire gratuit Référencement
Vente en ligne
Achat tableaux peintures
Découverte
Expositions Médias Bio
Voyager
Série Afrique
Série Paysage
Frémir
Jack the Ripper
Roswell
Rire
Ali Baba
Vache folle
Techniques
Aquarelles
Encres
Mythes
Vénus
Saint georges
Séries
Restaurants
Rats
peinture

Joseph Beuys

Biographie Joseph Beuys




"Il y a de la créativité latente dans tous les domaines du travail humain." Joseph Beuys.

Joseph Beuys
Offset poster for dialogue at the New School during Joseph Beuys' first visit to the United States 1974. Courtesy Ronald Feldman Fine Arts, New York

Joseph Heinrich Beuys, artiste allemand né à Krefeld le 12 mai 1921 et décédé le 23 janvier 1986 à Düsseldorf.

Dans son oeuvre, à la fois symbolique et autobiographique, Beuys s'inspire directement des épisodes de sa vie. Il invente une oeuvre d'art total qui inclue sa vie, son travail et sa place d'homme dans la société. L’artiste utilise des matériaux variés et rarement utilisés dans la création artistique : la graisse, la terre, le sang, le soufre, le bois, etc.

Dès 1930 Joseph Beuys s’intéresse à la botanique et constitue de petites collections d’insectes et de plantes qu’il expose.

En 1938 Joseph Beuys découvre l’oeuvre de Wihelm Lehmbruck.

Enrôlé en tant que pilote dans l'armée de l'air allemande, il s'écrase en Crimée. Recueilli par des nomades Tatares qui lui donnent du miel en guise de nourriture, il revient à la vie, recouvert de graisse et enroulé dans des couvertures de feutre. Cette expérience marquera son oeuvre : on retrouve chez Beuys l'utilsation de feutre marquée d'une croix rouge, symbole de la souffrance.

En 1946 Beuys devient sculpteur et rencontre les frères Van der Grinten qui commencent à acquérir ses oeuvres. Il débute ses études à l’Académie en 1947 et s’intéresse à l’alchimie, aux liens entre la religion et les sciences ainsi qu’à l’évolution.

Beuys
Wolleh´s documentation of Beuy´s Felt TV. Lothar Wolleh 1971.

En 1950 il se fascine pour Finnegans Wake de Joyce et pour Léonard de Vinci. En 1951 Beuys devient maître élève à l’Académie des Beaux-Arts de Düsseldorf et multiplie les expériences avec des microscopes, des pincettes, etc.

En 1952 Beuys reçoit sa première commande sculptée. Il commence à élaborer sa propre thématique sculpturale et utilise des matériaux inhabituels. L'artiste s’intéresse aux animaux possédant une signification spirituelle ou nomade comme "le lièvre", lié au mouvement, "le cerf", symbole du Christ crucifié dans la tradition chrétienne, "le cygne" et "l’abeille". Il utilise la graisse ou la cire pour leur capacité de transformation au contact de la chaleur.

Sa première exposition solo se déroule en 1953 chez les Van der Grinten à Kranenbourg. Beuys développe la symbolique de la croix.

Beuys traverse une grave dépression en 1955, conçoit ses premiers objets qui traitent d’électricité en 1958 et rencontre Yves Klein en 1959. Il se marie avec Eva Wurmbach.

peintre Joseph Beuys
Joseph Beuys photographed by Rainer Rappmann 1973.

Il est nommé professeur de sculpture en 1961 à l’Académie des Beaux-Arts de Düsseldorf. En 1962 Beuys se lie d’amitié avec Nam June Paik.

Sa première exposition solo dans un musée a lieu au Stadtisches Museum de Mönchengladbach en 1966.

En janvier 1974 Beuys effectue son premier voyage aux Etats-Unis. Il expose pour la première fois en France à la Galerie Bama de Paris. En 1978 Beuys est nommé membre de l’Académie des Beaux-Arts de Berlin.

Le 18 mai 1979 se déroule la première rencontre entre Beuys et Andy Warhol à la galerie Hans Mayer de Düsseldorf. À cette occasion, Beuys crée le multiple Das Warhol-Beuys Ereignis (L’événement Warhol-Beuys) tandis que Warhol entame une série de portraits de Beuys. Le 2 novembre a lieu la première grande rétrospective de l'artiste au Salomon R. Guggenheim Museum de New York.

Au début des années 80 Joseph Beuys fait don d’environ 1000 oeuvres au Musée Sztuki de Lödz en Pologne. Cette action doit être comprise comme un geste symbolique contre la division de l’Europe en deux blocs.

Le 23 janvier 1986 Beuys meurt d’une crise cardiaque consécutive à une maladie pulmonaire dont il souffre depuis plusieurs années.



Citations Joseph Beuys




"Penser est déjà sculpter."

"Ça fait longtemps que j'ai quitté le soi-disant art moderne."

"Ces formes invisibles, ne restent invisibles que tant que je n'ai pas d'yeux, point d'organes pour pouvoir percevoir ce qui est apte à devenir image. Pour qui sait donc se créer un organe de perception, ces formes sont perceptibles."

"Car il faut dire avant tout que les animaux sont les représentants d'une force vitale qui a été totalement écrasée par le principe technologique : ce sont eux les victimes de notre soi-disante civilisation. Rien que pour cette raison ils ont leur place dans mes dessins comme porteurs de la vie dans toute sa richesse. Ou alors : comme un organe de l'homme, comme un organe directerment relié à l'homme."

"Mon intention initiale, en utilisant de la graisse, était de stimuler la discussion. La souplesse du matériau m'a surtout attiré pour ses réactions aux changements de température. Cette souplesse est psychologiquement efficace : instinctivement, les gens l'associent aux processus internes, aux sentiments. Je voulais une discussion sur les potentialités de la sculpture et de la culture, leur signification, sur la nature du langage et de la créativité humaines. Aussi ai-je adopté dans ma sculpture une position extrême, choisissant un matériau essentiel à la vie et sans lien avec l'art. Je n'ai pas exposé l'oeuvre à l'époque, mais ceux qui l'ont vue alors, étudiants, artistes, ont eu des réactions vraiment étranges, qui confirmaient mes prévisions. Ils se mettaient à rire, se fâchaient ou tentaient de détruire tout cela ."

Joseph Beuys
Signature de Joseph Beuys

"Les révolutionnaires et les révolutions n'ont pas réussi à produire autre chose que des effusions de sang. Ainsi, c'est comme s'il n y avait jamais eu de révolutionnaire en ce monde. Ainsi, jamais encore au monde n'a eu lieu cet acte de transformation qui liera la vie à la vie et cette vie-ci à une autre. Car c'est la seule chose que l'on puisse définir par transformation de ce qu'a reçu l'homme : la vie! Nous n'avons pas besoin d'entrer dans la vie : nous vivons déjà dans un être vivant, pris en nous même en tant " qu'être vivant ". Nous savons que nous avons cela en partage avec les animaux."

"C'est clair, lorsque certaines idées ou certaines énergies de l'homme, qui tendent à une réalisation, se heurtent à de gros obstacles et sont par conséquent freinées - comme c'est aujourd'hui le cas pour tous ces hommes qui voudraient aller plus loin mais que les circonstances quotidiennes de la vie et les systèmes politiques bloquent - il se produit tout simplement un effet de rayonnement. C'est cette volonté entravée qui rayonne. Voici aussi le sens de certaines sculptures très ramassées, denses comme les tas de feutre que j'appelle agrégats ou machines productrices d'énergie - non parce qu'elles produisent du courant électrique, mais parce qu'elles sont censées avoir ce "rayonnement intérieur ". Au sens métaphorique, bien sûr. Elles fournissent une indication sur une force qui devrait être mise en oeuvre dans chaque homme."

"Les forces qui sont à l'oeuvre dans la sculpture sont celles qui sont à l'oeuvre dans l'homme. Toujours en prenant comme critère les énergies présentes dans les matériaux et dans leur forme, je constate que les énergies indéterminées sont celles qui existent dans la volonté de l'homme, que les énergies motrices sont celles de son affectivité (au centre) et que le principe de la forme se retrouve en haut, dans la tête (là où les gens localisent le siège de la pensée). Vous avez donc là un élargissement de la notion d'art dans un sens anthropologique qui fait éclater les limites du concept d'art moderne. Dans la mesure où ses principes fondamentaux s'étendent à l'homme dans sa totalité."

"Tout ce qui concerne la créativité est invisible, est substance purement spirituelle. Et ce travail, avec cet invisible, voilà ce que j'appelle la "sculpture sociale". Ce travail avec l'invisible est mon domaine. D'abord, il n'y a rien à voir. Ensuite, lorsqu'il s'incarne, il paraît d'abord sous forme de langage."



Joseph Beuys : oeuvres choisies




Beuys coyote
Joseph Beuys, "Coyote : I like America and America likes Me"

  • Coyote : I like America and America likes Me

    Action qui inaugure l’ouverture de la galerie René Block à New York en mai 1974. Un espace de la galerie délimité par une grille sert de refuge, pendant trois jours, à Joseph Beuys et à un coyote capturé pour l’occasion. L’artiste ayant décidé de ne pas poser les pieds aux Etats-Unis avant la fin de la guerre du Vietnam, désire ne rencontrer de ce pays que le coyote, animal sacré, dieu des Indiens, représentant selon lui, "le point névralgique psychologique du système entier des énergies américaines : le trauma du conflit de l’Américain avec l’Indien." C’est en sorcier, par des rituels précis et des gestes ésotériques que Beuys entre en contact avec l’animal. L’artiste repart comme il est arrivé, sans poser les pieds sur le sol américain, le corps roulé dans une couverture de feutre, transporté dans une ambulance, en urgence, vers l’aéroport Kennedy.

  • Éclair illuminant un cerf (Blitzschlag mit Lichtschein auf Hirsch , 1958–85)

    Monumentale installation achetée par le Musée Guggenheim de Bilbao en 2001. Terminée un an avant sa mort, cette oeuvre exprime quelques-unes des théories et mythologies auxquelles Beuys a recouru tout le long de sa carrière. Mais sa signification ultime est peut-être à rechercher du côté de la définition de “sculpture sociale”. Plutôt soucieux de stimuler les idées que de les représenter, Joseph Beuys espérait rajeunir ou illuminer la société à partir de l’énergie de sa pensée créatrice.

  • Balayage

    Le 1er mai 1972, Joseph Beuys, aidé par deux de ses étudiants de l’Académie de Düsseldorf, l’un coréen et l’autre africain, balaie, après une manifestation de l’opposition, la place Karl Marx de Berlin-Ouest. Pendant que défilent les banderoles prônant notamment la dictature du prolétariat, l’artiste attend sur le trottoir, appuyé sur le manche d’un balai retourné, sa large brosse à poils rouges mise en évidence. Les deux étudiants portent des grands sacs en plastiques de l’Organisation pour la démocratie directe (O.D.D.). Dès la fin du défilé, Joseph Beuys commence à balayer la place. La poussière et les tracts qui jonchent le sol sont mis dans les sacs, lesquels sont vidés contre un mur de la galerie Block. Pendant la diffusion d’une enregistrement de l’Internationale entonnée lors du défilé, Beuys rassemble les ordures en un tas rectangulaire et pose la balai à côté. Avec ce Balayage, Joseph Beuys exprime sa position vis-à-vis du marxisme. Il s’agit de le dépoussiérer de ses fixations idéologiques. Son organisation pour la démocratie directe peut permettre, selon lui, cette rénovation.



    Expositions Joseph Beuys (sélection)




  • 2011 : Joseph Beuys. Difesa della Natura - Kunsthaus Zürich

  • 1964, 1972, 1977, 1982, 1987 : Documenta de Cassel, Allemagne.



  • montres molles
    peinture aquarelle
    Galerie d'art contemporain
    Peintures, sculptures et objets d'art